Conférences Archives
Menu

Hommage à Vladimir Dimitrijević
Le passeur clandestin, un éditeur à la marge

Dimanche 22 août 2021, 15h00
Hommage à Vladimir Dimitrijević

Vladimir Dimitrijević © Laurent Cocchi

Événement
terminé

Entrée

Gratuite, sur réservation

« Il éditait comme il vivait… »


Vladimir Dimitrijević (Skopje, 1934 – Armes, 2011), exilé en Suisse à vingt ans après une jeunesse yougoslave marquée par les totalitarismes, crée les Éditions de L’Âge d’Homme à Lausanne en 1966 et développe en quarante-cinq ans un vaste catalogue de plus de 4000 titres, rayonnant notamment dans le domaine slave, mais également francophone ou anglophone. Bâtisseur de ponts entre les cultures à l’inextinguible curiosité, celui que l’on surnommait Dimitri est aussi l’auteur de Personne déplacée (1986), un livre d’entretiens avec Jean-Louis Kuffer, ou de La vie est un ballon rond (1998). Autant d’éloges aux livres comme actes de résistance.

La Fondation Jan Michalski vous invite à une journée d’hommages pluriels pour éclairer le parcours d’un éditeur franc défricheur de littératures en marge des conformismes, et en saisir la mémoire vive.

Programme

  • 15h00

    Mot de bienvenue par Vera Michalski-Hoffmann 

  • 15h30

    Table ronde « Le passeur clandestin, un éditeur à la marge » avec François Debluë, Claire Hillebrand, Jacques Scherrer et Thierry Wolton
    Modération : Marko Despot

  • 16h30

    Hommages par Claude Frochaux, Georges Nivat et Thierry Wolton

  • 17h30

    Conclusion musicale avec Alexandra Conunova (violon) et Denis Kozhukhin (piano)
    Johannes Brahms, Sonate n°1 (premier mouvement)
    Antonín Dvořák, Quatre pièces romantiques
    Camille Saint-Saëns, Rondo capriccioso
    Jules Massenet, Méditation de Thaïs

Biographies des intervenant·es

François Debluë, né près de Lausanne en 1950, est écrivain et membre du jury de la Fondation de Poésie Marie-Hélène Labbé et du Prix Georges Nicole. Il a publié des proses et des récits, tout en poursuivant une activité poétique, avec une douzaine de recueils parus. Parmi ses récentes publications comptent Fragments d’un homme ordinaire (L’Âge d’Homme, 2012) ou encore Lyrisme et dissonance (Empreintes, 2015). La seconde mort de Lazare (L’Âge d’Homme, 2019) lui a valu le Prix suisse de littérature en 2020. L’ensemble de son œuvre a été couronné par le Prix Schiller et le Prix Edouard Rod.

Claude Frochaux, né à Berne en 1935, a été libraire, notamment à Zurich et à Genève chez Payot ainsi qu’à Londres chez Foyles, libraire et éditeur à Paris au Palimugre chez Jean-Jacques Pauvert, avant d’entrer aux Éditions de L’Âge d’Homme en 1968 pour lesquelles il travaille jusqu’en 2001. Également écrivain, il a publié une douzaine de romans et d’essais, dont à L’Âge d’Homme L’homme seul (1996), couronné du Prix Lipp 1997, L’homme achevé (2011) ou Bons mots (2013).

Claire Hillebrand, née à Bruxelles en 1938, a été libraire en Suisse et en Belgique. Elle a travaillé notamment à la librairie du Rameau d’Or à Genève ainsi qu’à L’Âge d’Homme de 1979 à 2005.

Georges Nivat, né en 1935 à Clermont-Ferrand, professeur honoraire à l’Université de Genève, est historien des idées et slaviste de renom. Ancien directeur de l’Institut européen de Genève, président honoraire des Rencontres internationales de Genève, il est notamment l’auteur d’une trilogie sur la culture russe parue à L’Âge d’Homme – Vers la fin du mythe russe (1982), Russie-Europe, la fin du schisme (1993), Vivre en russe (2007) – et récemment de Soljénitsyne et la France (Fayard, 2021). Il a aussi dirigé la publication d’ouvrages collectifs, dont, aux Éditions Fayard, Histoire de la littérature russe (6 tomes, 1996-2005) et Sites de la mémoire russe (2 tomes, 2007, 2019).

Jacques Scherrer a été actif dans le monde du livre durant près de cinquante ans. Libraire de formation, il a travaillé à L’Âge d’Homme de 1975 à 1983, avant de reprendre la direction des Éditions Payot Lausanne qu’il a animé jusqu’à leur fin en 2008. Secrétaire général de l’Association suisse des diffuseurs, éditeurs et libraires de 2006 à 2017, il a été membre du conseil d’administration de Pro Litteris et de la Commission de la Bibliothèque nationale suisse.

Thierry Wolton, né en 1951, est journaliste et essayiste. Il a publié une vingtaine d’ouvrages pour la plupart consacrés aux relations politiques internationales, à l’histoire des pays communistes et à la politique française. Plus de dix ans de recherche lui ont été nécessaires pour concevoir Une histoire mondiale du communisme (Grasset, 3 tomes, 2015, 2017), une somme qui lui a valu le Prix Jan Michalski 2017.

Exposition & librairie

En écho à la journée d’hommage

  • Une exposition donnera à voir le parcours éditorial de Vladimir Dimitrijević, à travers des photographies et des premières éditions.

  • Une librairie dédiée proposera un choix de titres incontournables autour du fondateur de L’Âge d’Homme