Exposition Introduction En lien
Menu
Exposition Markus Raetz

Exposition Markus Raetz
Le reflet des mots

Du 18 mars au 21 août 2022

Introduction

L’expositon est prolongée jusqu’au dimanche 21 août !

Le langage est l’un des trois cœurs de l’œuvre de Markus Raetz (Berne, 1941 – 2020). Son art ne cesse d’appréhender les mots, de les pousser plus loin, d’en explorer les relations croisées au sein de plusieurs langues et de s’incarner dans l’univers de formes visuelles parlantes. Le verbe est chez le génial artiste une source d’inspiration singulière autant que le matériau d’une invention liée à sa traduction en images comme à son savoir-faire artisanal, les deux autres cœurs battants de l’œuvre. La réflexion de Markus Raetz sur la parole est aussi ludique que systématique, aussi profonde que souriante, aussi personnelle qu’impliquant la participation. Sous les yeux du regardeur, un seul objet immobile peut se reconnaître soit en non soit en oui ; sous toutes ses faces, un petit objet de laiton s’exclame toujours AHA ; le moi d’un corps flottant va se métamorphoser en nous ‒ et ce message compte dans la pensée de l’artiste. Il sait ce que nous devons à l’autre, il privilégie l’échange et le partage. À nous d’imaginer! « Le mouvement propre de chacun est important. À celui qui regarde, je donne de la responsabilité ‒ de la marge de manœuvre, voire une aire de jeu. Je veux lui donner de la sûreté, comme un bon instrument », déclarait l’artiste.

Au gré de sculptures, dessins, estampes et carnets, l’exposition éclaire l’une des parts motrices de la création chez Markus Raetz : elle montre ce qui se passe quand les mots deviennent formes et activent la perception. S’y donnent véritablement à lire et à voir les jeux de mots, les homophonies, les phrases à signification bilingue, les écritures improbables et pourtant déchiffrables, les illustrations littérales figurées, les objets tridimensionnels virtuoses aux surprenantes inversions de sens. « Il n’y a pas de sens sans interprétation. Si l’on n’interprète pas, il n’y a qu’une masse amorphe », a soutenu Markus Raetz, renforçant notre faculté de différenciation.

CECI - CELA, 1992 – 1993 © Succession Markus Raetz / 2022, ProLitteris

CECI - CELA, 1992 – 1993 © Succession Markus Raetz / 2022, ProLitteris

WE - ME / Dix. Muhammad Ali, 2007 © Succession Markus Raetz / ProLitteris

WE - ME / Dix. Muhammad Ali, 2007 © Succession Markus Raetz / ProLitteris

NO W HERE, 1979 © Succession Markus Raetz, ProLitteris

NO W HERE, 1979 © Succession Markus Raetz, ProLitteris

Notizbuch VI, 1973 © Succession Markus Raetz / ProLitteris

Notizbuch VI, 1973 © Succession Markus Raetz / ProLitteris

« Derrière “ceci”, chez Raetz, il y a “cela”, derrière “moi”, il y a “nous”, et derrière “oui”, il y a “non”, ou, pour être plus précis : il y a toujours du ceci dans le cela, du nous dans le moi, du non dans le oui… Ce pourrait être un apologue Zen, ou la conclusion d’une fable talmudique, mais cela manifeste surtout que, dans le monde de Raetz, il n’y a plus de Providence – mais seulement du hasard, qui nous fait voir les choses de telle ou de telle façon. Providence, c’est le nom que le catholicisme donnait au hasard, quand il le dotait d’une signification divine. Avec Markus Raetz, on n’est plus certain que le hasard ait un sens (on n’est d’ailleurs pas sûr du contraire non plus), mais, et c’est capital, cela n’empêche aucunement de s’étonner de ses effets, de s’émerveiller de ses trouvailles, et de s’en faire un allié. Et ce qui intéresse le plus Raetz, ce sont les images dites accidentelles, que Roger Caillois appelait aussi conjecturales – celles qui surgissent fortuitement, et requièrent impérativement, pour se constituer, un apport de l’esprit et de la rêverie à la matière brute. » (Didier Semin, Markus Raetz : infimes distorsions, L’échoppe, 2013, p. 13-15)

Commissaire d’exposition invité

Rainer Michael Mason

Œuvres exposées

Succession Markus Raetz, Berne
Collection Jobst Wagner, Berne
Collection particulière

Catalogue d'exposition

Textes de Rainer Michael Mason
152 pages 140 illustrations 20 x 26 cm
Fondation Jan Michalski, Montricher, 2022
CHF 35.-
Détails et commande

CECI - CELA, 1992 – 1993 © Succession Markus Raetz / 2022, ProLitteris

CECI - CELA, 1992 – 1993 © Succession Markus Raetz / 2022, ProLitteris

WE - ME / Dix. Muhammad Ali, 2007 © Succession Markus Raetz / ProLitteris

WE - ME / Dix. Muhammad Ali, 2007 © Succession Markus Raetz / ProLitteris

NO W HERE, 1979 © Succession Markus Raetz, ProLitteris

NO W HERE, 1979 © Succession Markus Raetz, ProLitteris

Notizbuch VI, 1973 © Succession Markus Raetz / ProLitteris

Notizbuch VI, 1973 © Succession Markus Raetz / ProLitteris