La Fondation:
Histoire Architecture Équipe
Menu

La Fondation Jan Michalski est un lieu entièrement dédié à l’écriture et à la littérature, où cohabitent une résidence d’écrivain·es, une bibliothèque, un auditorium et une salle d’exposition.

© Tonatiuh Ambrosetti

© Tonatiuh Ambrosetti

Pensée comme une petite cité dédiée à l’écriture et à la littérature, la Fondation Jan Michalski a été créée en 2004 par Vera Michalski-Hoffmann en mémoire de son époux dans le but de favoriser la création littéraire et d’encourager le goût de lire.

Cet engagement en faveur de l’écrit se manifeste notamment par la mise à disposition de toutes et tous d’une grande bibliothèque multilingue, par la programmation d’expositions et d’événements culturels en lien avec l’écriture et la littérature, par l’accueil d’écrivain·es en résidence, par l’attribution d’un prix annuel de littérature internationale et par l’octroi de soutiens financiers.

Posée en pleine nature, au Pied du Jura, la Fondation Jan Michalski offre un lieu de rencontres unique, ouvert aux courants du monde, où se mêlent écrivain·es, artistes et publics pour faire vivre la culture et circuler les idées.

Histoire

Jan Michalski, né en 1953 en Pologne, étudie la sociologie et la philosophie à l’Université de Lublin, puis les sciences politiques à Bruges et à Genève. Vera Michalski-Hoffmann, née à Bâle en 1954 dans une famille aux origines suisses, russes et autrichiennes, est diplômée de l’Institut universitaire des hautes études internationales de Genève.

Jan Michalski

Jan Michalski

Vera Michalski-Hoffmann

Vera Michalski-Hoffmann

En 1986, ils fondent en Suisse les éditions Noir sur Blanc avec l’ambition de créer des passerelles littéraires entre l’Est et l’Ouest. Animés par la conviction que le processus de compréhension entre les peuples passe par la culture, ils développent un catalogue d’auteurs slaves, classiques et contemporains, traduits en langue française, puis créent Oficyna Literacka Noir sur Blanc à Varsovie en 1990, autour de la traduction en polonais d’écrivains occidentaux tels Henry Miller, Charles Bukowski, Paul Auster, Blaise Cendrars, Nicolas Bouvier, Manuel Vazquez Montalban, Lawrence Durrell, Donna Leon, Umberto Eco… À Paris, ils relancent l’historique Librairie polonaise et reprennent entre autre les éditions Phébus et Buchet-Chastel. Se constitue au fil des années le groupe Libella, actif au niveau européen, qui comprend aujourd’hui une douzaine de maisons d’édition dans divers domaines – littérature, récits de voyage, essais, documents, musique, écologie, arts visuels et loisirs créatifs.

En prolongement de leurs activités éditoriales, Vera et Jan Michalski, résidant dans le village vaudois de Montricher depuis 1983, avaient à l’esprit la création d’un lieu vivant de rencontres et d’échanges dans cet environnement naturel unique qu’est le Pied du Jura. Suite à la disparition prématurée de Jan Michalski en 2002, Vera Michalski-Hoffmann poursuit le projet : la Fondation Jan Michalski est créée en 2004 afin que perdure leur engagement commun en faveur des acteurs de l’écrit et de la pratique de la lecture.

Missions

  • Offrir un lieu ouvert sur le monde

  • Lutter contre l’érosion de la lecture

  • Encourager la création littéraire

  • Donner à lire, voir et entendre toutes les formes de l’écrit

Architecture

En savoir plus
En savoir plus

Wallpaper*
Design Awards 2018
Best Retreat


© Leo Fabrizio

© Leo Fabrizio

Une ancienne colonie de vacances

Au lieu-dit de Bois Désert, à Montricher, se tenait une ancienne colonie de vacances, alors propriété de la paroisse catholique Saint-Joseph de Lausanne, composée d’un grand bâtiment d’habitation et d’une chapelle reliés par un passage couvert. Cette colonnie de vacances a marqué le souvenir de nombreux habitants de la région. La paroisse de Lausanne y organisait des camps, les enfants du village de Montricher y allaient souvent en course d’école, le temps d’une journée, et de grandes parties de jeux s’organisaient sur la grande terrasse couverte du préau. Des baptêmes furent aussi célébrés dans sa petite chapelle. Lorsque Vera Michalski s’en porte acquéreur, le site du Bois Désert est déjà abandonné depuis plusieurs années. Attachée cependant à la mémoire de ce lieu, elle pense initialement réhabiliter les bâtiments existants, sans effectuer de grandes modifications, et fait appel aux architectes Vincent Mangeat et Pierre Wahlen, associés au sein d’une agence à Nyon. Il s’avère rapidement que les bâtiments sont en trop mauvais état pour en faire un usage pertinent ; la ferme et la chapelle seront donc démolies pour laisser se développer un projet plus ambitieux de construction d’un ensemble neuf, respectueux de l’implantation originale des différents corps de bâtiment.

Les bâtiments ancrés

Les architectes s’orientent vers la réalisation d’une bibliothèque à l’emplacement de la ferme et d’un auditorium en lieu et place de la chapelle, sur un axe est-ouest. Cet auditorium est complété d’une salle d’exposition et d’un foyer, répondant au souhait de faire du site un lieu vivant, tourné entre autres vers l’organisation d’événements culturels. L’ancien couvert qui reliait les deux bâtiments est quant à lui remplacé par un grand toit ajouré, nommé « canopée » en référence à la cime des arbres. Les piliers soutenant cette canopée figurent une forêt d’arbres en béton, qui prennent la suite des arbres naturels, dévalant les pentes du Jura et terminant leur course au milieu de la Fondation.

Les travaux débutent en 2009 ; la bibliothèque, le bâtiment abritant l’auditorium et l’espace d’exposition, ainsi que la canopée qui les relie sont achevés en 2013. Ce vaste ensemble en béton clair est par ailleurs agrémenté de différents cheminements et un large parvis émerge au cœur du site pour offrir une vue d’exception sur les Alpes et le lac Léman. La bibliothèque est composée de cinq niveaux visibles, bordés de coursives et bardés d’étagères. L’autre édifice dispose la salle d’exposition à l’étage, l’accueil au rez et l’auditorium en sous-sol ainsi que le foyer et des espaces techniques.

© Leo Fabrizio

© Leo Fabrizio

Les cabanes suspendues

En 2014, débute la seconde tranche des travaux. Après les bâtiments dits « ancrés », sont alors conçues les « cabanes » suspendues : à la canopée imaginée par les architectes Mangeat et Wahlen, il est décidé que différents architectes viendraient greffer des modules pour compléter le programme de la Fondation. Sept de ces cabanes ont en effet vocation à accueillir des écrivains en résidence ; les quatre autres regroupent les fonctions administratives et opérationnelles du site. La réalisation des bureaux de la Fondation, d’une salle de réunion et de l’une des cabanes de la résidence d’écrivains est confiée à Mangeat et Wahlen. Parallèlement, un concours est organisé pour attribuer à d’autres architectes, venus du monde entier, les cabanes restantes afin qu’émerge autour du parvis une petite cité aux « maisons » de styles différents mais complémentaires. Dans le cahier des charges figure l’obligation de travailler avec les matériaux déjà employés sur le site, à savoir le béton, le bois, le métal et le verre. Chaque cabane d’écrivain comprend d’une part un espace à vivre formé d’une kitchenette, d’une salle de bain et d’une chambre, et d’autre part un module pour écrire et travailler. Les cabanes sont, par ailleurs, réellement suspendues à la canopée par des tirants en acier et arrimées au sol à l’aide de socles en béton ou d’escaliers reliés aux socles.

En complément des sept cabanes dédiées à l’accueil des écrivains en résidence, une huitième cabane fait office de lieu de vie et de convivialité commun à tous les résidents de la Fondation Jan Michalski, avec une grande cuisine à disposition, une tablée de vingt convives et un salon.

Ainsi, sont désignés les bureaux d’architecture suisses Décosterd, Bonnet, AFGH (Andreas Fuhrimann et Gabrielle Hächler) et Schaub Zwicky Architekten, le cabinet norvégien Rintala Eggertsson Architects, le bureau chilien Elemental (Alejandro Aravena), le bureau brésilien Studio MK27 (Marcio Kogan), et l’agence japonaise Kengo Kuma and Associates.

Cette seconde phase de travaux qui comprend également les aménagements extérieurs s’est terminée à la fin de l’année 2017. La Fondation Jan Michalski telle que l’on peut la découvrir aujourd’hui à Montricher est donc le fruit du travail de nombreux architectes aux sensibilités diverses mais tous au service d’un projet consistant à donner au livre et à l’écrit un véritable lieu de vie.

Modules d'habitation pour écrivains

La conception des différentes cabanes est racontée dans la page Résidence


Équipe

Direction-administration
Assistante de direction et comptable
Nathalie Plancherel
nathalie.plancherel@fondation-janmichalski.ch +41 21 864 01 03
Événements culturels & aides financières
Responsable des événements culturels & aides financières
Natalia Granero
natalia.granero@fondation-janmichalski.ch +41 21 864 01 02
Collaboratrice culturelle
Mélanie Kensicher
melanie.kensicher@fondation-janmichalski.ch +41 21 864 01 56
Collaboratrice culturelle attachée aux aides financières
Cecilia Galindo
cecilia.galindo@fondation-janmichalski.ch +41 21 864 01 40
Résidence d'écriture
Responsable de la résidence d’écriture
Guillaume Dollmann
guillaume.dollmann@fondation-janmichalski.ch +41 21 864 01 04
Collaboratrice à la résidence d’écriture
Chantal Buffet
chantal.buffet@fondation-janmichalski.ch +41 21 864 01 04
Bibliothèque
Coordination opérationelle
Responsable de la coordination opérationnelle
Eric Jordan
eric.jordan@fondation-janmichalski.ch +41 21 864 01 43
Collaborateur à la coordination opérationnelle
Arbnor Ibrahimi
arbnor.ibrahimi@fondation-janmichalski.ch
Collaboratrice à l'accueil du public et coordinatrice de l’équipe d’accueil
Patricia Keller
Collaboratrices à l'accueil du public
Sabine Beaud
Sonia Branco
Marie-Claude Laffely
Kirsten Romeda
accueil@fondation-janmichalski.ch +41 21 864 01 01
Communication
Responsable de la communication
Aurélie Baudrier
aurelie.baudrier@fondation-janmichalski.ch +41 21 864 01 51
Collaboratrice en communication
Charlotte Chevrier Dana
charlotte.chevrierdana@fondation-janmichalski.ch +41 21 864 01 55
Technique & maintenance
Responsable technique et maintenance
Pascal Jolliet
pascal.jolliet@fondation-janmichalski.ch +41 21 864 01 07
Collaboratrices d'entretien
Maria Goreti Vieira de Magalhaĕs
Esther Mojón Ruiz
Sonia Texeira Carnero da Mota
Jan Michalski

Jan Michalski

Vera Michalski-Hoffmann

Vera Michalski-Hoffmann

© Leo Fabrizio

© Leo Fabrizio

© Leo Fabrizio

© Leo Fabrizio