Conférences En lien Archives
Menu

La littérature du Goulag
Conférence de Luba Jurgenson et Jil Silberstein

Jeudi 25 avril 2024, 19h00
La littérature du Goulag

© Tomasz Kizny

Réserver

Modération

Thierry Wolton

Durée

2 heures avec une pause-restauration de 30 minutes : un repas soupe, pain et fromage est inclus dans l’entrée à l’événement.

Entrée

CHF 20.- (plein tarif repas inclus), CHF 10.- (moins de 25 ans repas inclus), sur réservation en ligne

Avertissement

les événements proposés dans le cadre du cycle consacré au Goulag sont grand public ; néanmoins, nous attirons votre attention sur la dureté des faits historiques et laissons à votre appréciation la possibilité d’y emmener des enfants

Avec des lectures par les comédiens et comédiennes de La Manufacture

Dans les années 1930, la poétesse Anna Akhmatova est interpellée alors qu’elle fait la queue devant une prison de Leningrad dans l’espoir d’obtenir quelques nouvelles de son fils arrêté. Une femme, qui l’a reconnue, lui demande : « Et ça, vous pouvez le décrire ? ». « Oui, je le peux », répond-elle. L’ombre du Goulag qui a pesé sur la vie de l’ensemble des Soviétiques, la réalité des camps de concentration qu’ont connue des millions d’entre eux, ont produit, comme souvent les grands malheurs, une littérature inoubliable.

Décrire l’indicible est la mission dont se sont saisi nombre d’écrivains et d’écrivaines russes de cette époque de terreur, des témoignages d’autant plus poignants que beaucoup ont eux-mêmes connu l’internement, se chargeant de témoigner sur leur vécu, de parler au nom de celles et ceux dans l’incapacité de le faire, et d’honorer la mémoire de leurs compagnons d’infortune ensevelis sous les glaces sibériennes.

Biographies

Luba Jurgenson
Essayiste, romancière, traductrice et éditrice, née à Moscou dans une famille d’origine estonienne, émigrée à Paris en 1975 à l’âge de seize ans, Luba Jurgenson est également maître de conférences en littérature russe à l’Université Paris IV-Sorbonne et a pour champ de recherche la littérature des camps. Elle a notamment publié Création et tyrannie (Sulliver, 2009), Le Goulag : témoignages et archives (Laffont, 2017) et Le semeur d’yeux : sentiers de Varlam Chalamov (Verdier, 2022).

Jil Silberstein
Éditeur, journaliste et traducteur, Jil Silberstein a notamment travaillé aux Éditions de L’Âge d’Homme, puis aux Éditions Payot. Plusieurs années chroniqueur dans la Gazette de Lausanne, il fonde la revue d’anthropologie culturelle Présences en 1987. Il a traduit Georg Trakl, Czesław Miłosz, Charles Reznikoff et T. E. Lawrence, et est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages dont le dernier en date s’intitule Voyages en Russie absolutiste (Noir sur Blanc, 2022).