Festivals Invité·es En lien Archives
Menu

Journées entre nature et littérature
L’écriture des lieux

Du 23 septembre au 25 septembre 2022
Journées entre nature et littérature

Réserver

Entrée

Tous les rendez-vous du programme de L’écriture des lieux sont gratuits.
Une réservation est toutefois indispensable sur notre billetterie en ligne en indiquant si, oui ou non, vous serez présent·es à chaque événement.

Le temps d’un week-end, la Fondation Jan Michalski vous invite pour la quatrième année à explorer l’écriture des lieux sous diverses facettes, en s’intéressant plus spécifiquement au loup après avoir abordé l’animalité lors de la précédente édition.

Fruit d’un échange avec ShanjuLab, à Gimel, le programme 2022 de ces journées propose de dialoguer, questionner ou encore arpenter la nature environnante sur le thème lupin.

Vendredi 23 septembre | 19h-20h30

Conférence - L’Umwelt des loups avec Jean-Marc Landry

Entre haine et vénération, destruction et protection, le retour de Canis lupus interroge nos relations avec la nature. Avons-nous déjà fait l’exercice de comprendre comment les loups perçoivent le monde qui les entoure, ces humains bariolés dévalant les pentes ou ces animaux domestiqués qui ont perdu leur système de défense ? À travers le concept d’Umwelt proposé par Jakob von Uexküll au début du XXe siècle, tenant compte de l’image que se fait chaque espèce de son univers au travers des spécificités de ses capteurs sensoriels, nous explorerons les perceptions propres au loup et tenterons de décrypter certains comportements incompréhensibles du point de vue d’Homo sapiens.

Samedi 24 septembre | 11h-12h

Conférence - Le versant animal avec Jean-Christophe Bailly

Alors même que la sensibilisation à la disparition des espèces est manifeste, la « biodiversité » en tant que slogan est devenue une sorte d’arbre cachant la forêt, et l’existence des bêtes reste une réalité lointaine. S’en approcher et l’intégrer à notre pensée, considérer que le monde animal, au lieu de constituer une question, est d’abord un faisceau foisonnant de réponses, et qu’à leur contact l’univers s’élargit, telles sont les pistes que suivra l’auteur du Versant animal, livre tout entier fondé sur la rencontre et l’écoute.

Samedi 24 septembre | 13h-14h30 (également dimanche 25 septembre)

Promenade à choix n°1 - De tous nos yeux avec Aline Fuchs & Mathilde Aubineau

Partons pour une déambulation dans la forêt, ponctuée par les mots de Jean-Christophe Bailly qui explorent les territoires et les croisements souvent invisibles des êtres : « Vivre, en effet, c’est pour chaque animal traverser le visible en s’y cachant. » Au gré d’infimes installations, posées là comme les traces imperceptibles du passage des animaux, l’œil est invité à s’ouvrir sur ce qui se dissimule au cœur même du visible.

Samedi 24 septembre | 13h-14h30 (également dimanche 25 septembre)

Promenade à choix n°2 - L’écoute des lieux avec Dariouch Ghavami

Et si nous nous plongions dans la part sauvage du monde ? S’enforester, le temps d’une enquête itinérante et immersive sur la piste animale de la meute du Marchairuz. Arpenter le paysage sonore d’un affût, d’un pistage mais aussi des récits des tentatives de cohabitation entre bergers, bergères, bovins et loups. Suivre l’écho et les traces des diverses rencontres entre les vivants du Jura vaudois.

Samedi 24 septembre | 13h-14h30 (également dimanche 25 septembre)

Promenade à choix n°3 - Dans l’intimité de nos forêts avec Julien Regamey

Suivons un photographe animalier et naturaliste, à la rencontre du monde sauvage des forêts de Montricher : sillonnons les sentes animales à la lecture du territoire ; déchiffrons la cartographie des empreintes, bruits, odeurs et autres indices qui révèlent les présences ; relevons un piège-caméra qui saisit les passages furtifs, et peut-être alors aurons-nous la chance de les apercevoir.

Samedi 24 septembre | 15h30-16h30

Contes « Il était une fois, une nouvelle fois… » avec Violaine Schwartz & Pierre Baux (jeune public)

Il était une fois, une nouvelle fois, Les contes de Grimm retraduits et revisités par Violaine Schwartz à la Fondation Jan Michalski, dans une cabane suspendue près de la forêt profonde des pentes du Mont Tendre encore enneigé. Alors que l’été s’achève, à l’orée de cette même forêt profonde, peut-être semblable à celle où l’on se perd malgré les miettes de pain jetées sur le chemin, où le loup montre patte blanche et où l’oiseau flamboyant claironne la vérité, Pierre Baux et Violaine Schwartz diront à deux voix ces histoires de toujours, aussi cruelles que magiques.

Samedi 24 septembre | 17h-18h30

Table ronde - Perspectives animales avec Anne Simon, Judith Zagury, Jean-Christophe Bailly et Jean-Marc Landry
Modérateur : Dariouch Ghavami

Que peut-il jaillir d’une ronde d’échanges entre la chercheuse en zoopoétique Anne Simon, la metteuse en scène et fondatrice de ShanjuLab Judith Zagury, l’écrivain et philosophe Jean-Christophe Bailly et l’éthologue et biologiste Jean-Marc Landry ? Entre elles et eux, il y a l’animal. Chacune et chacun tâche de le saisir, de s’y frotter, de proposer une certaine manière de le fréquenter : regards croisés sur des modes de rencontres.

Dimanche 25 septembre | 11h-12h

Conférence - Figures et défigurations du loup en littérature avec Anne Simon

Loup dévorateur des sept chevreaux, des trois petits cochons et des petites filles des contes de notre enfance ; homme-loup sexuellement désiré ou férocement combattu ; monstre archaïque ou passeur de l’au-delà ; loups-garous, loups grand-mères, chiens-loups, louves sauvages… Transfuge d’espèce, suscitant l’effroi et la fascination, écartelé entre le schème de la meute et l’héroïsation du grand solitaire, le loup représente l’entre-deux. On comprend que l’humain ait construit sa propre quête dans celle du loup qui, s’il était amené à disparaître, laisserait derrière lui ses figures et défigurations comme autant de vaines images bientôt inopérantes.

Dimanche 25 septembre | 13h-14h30

Promenade à choix n°1 - De tous nos yeux avec Aline Fuchs & Mathilde Aubineau

Dimanche 25 septembre | 13h-14h30

Promenade à choix n°2 - L’écoute des lieux avec Dariouch Ghavami

Dimanche 25 septembre | 13h-14h30

Promenade à choix n°3 - Dans l’intimité de nos forêts avec Julien Regamey

Dimanche 25 septembre | 15h30-16h30

Rencontre - Autour de carnets d’estives, des Alpes au Chiapas avec Pierre Madelin
Modérateur : Roméo Bondon

Des estives de la vallée de l’Ubaye aux reliefs du Chiapas mexicain, de la cabane d’Arne Næss à Tvergastein, jusqu’au Wisconsin d’Aldo Leopold, les lieux que Pierre Madelin a parcourus ont été autant faits de textes que de leur fréquentation intime. En partant de quelques étés passés en alpage, piochant dans de nombreuses traductions et examinant l’après-capitalisme et le primitivisme, nous cheminerons en compagnie de l’auteur dans la diversité des pensées écologistes.

Dimanche 25 septembre | 17h30-18h30

Conférence - Vers une géopolitique des Umwelten ? Le contre-exemple de la gestion du loup avec Brian Favre

Partout est scandé un même thème : il faut entamer une recomposition écologique de nos relations entre vivants. Si le droit de l’environnement semble pavé de bonnes intentions en la matière, il vise pourtant historiquement à protéger essentiellement le milieu humain. Il importe donc de ne pas éluder la question fondamentale : d’humaine facture, le droit est-il en mesure de tenir compte de la perspective des autres êtres vivants sur les environnements qu’ils habitent ? L’exemple de la gestion du loup permet de montrer qu’une analyse géopolitique des rapports entre mondes humains et lupins serait non seulement possible mais juridiquement nécessaire.

Transports en commun

L’arrêt de bus « Montricher-Fondation Michalski » de la ligne 742 des MBC dessert directement la Fondation plusieurs fois par jour. Des connexions avec le train sont assurées en gares de Montricher et/ou de Bière. Vous pouvez combiner votre parcours en train et bus sur la plateforme des CFF en indiquant l’arrêt « Montricher-Fondation Michalski ».

Café et restauration

Une restauration salée et sucrée signée Yves Hohl est proposée à la vente pendant tout le week-end.

Tous les espaces publics de la Fondation sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Invité·es

Jean-Marc Landry
Jean-Marc Landry
Vendredi 23 septembre, 19h00

Jean-Marc Landry est biologiste et éthologue diplômé de l’Université de Neuchâtel et formé à l’institut de recherche Wolf Park aux États-Unis. Après avoir introduit les premiers chiens de protection des troupeaux en Suisse et en Allemagne, il mène des projets de recherche dont l’un sur les interactions nocturnes entre les loups et le bétail. Dans Le loup (Delachaux et Niestlé, 2017), l’écriture rejoint l’expérience du terrain pour prôner la voie du milieu et, sortant des extrêmes, conduire à une cohabitation apaisée.

Jean-Christophe Bailly
Jean-Christophe Bailly
Samedi 24 septembre, 11h00

Jean-Christophe Bailly, philosophe et écrivain, a enseigné de 1997 à 2015 à l’École nationale supérieure de la nature et du paysage, à Blois, en France. Auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels la forme de l’essai est prédominante, il a consacré plusieurs livres au monde animal qui le passionne : L’oiseau Nyiro (La Dogana, 1991), Le versant animal (Bayard, 2007), Le parti pris des animaux (Bourgois, 2013), Le puits des oiseaux (avec Eric Poitevin, Seuil, 2016).

Aline Fuchs
Aline Fuchs
Samedi 24 septembre, 10h00

Aline Fuchs, cavalière, jongleuse et comédienne de ShanjuLab, a intégré l’équipe du Théâtre Vidy-Lausanne après des études en droit, littérature et histoire de l’art, et travaille actuellement comme assistante de production à la Comédie de Genève. Elle participe également au travail d’écriture et de dramaturgie de ShanjuLab.

Mathilde Aubineau
Mathilde Aubineau
Samedi 24 septembre, 13h00

Mathilde Aubineau, diplômée de la Manufacture à Lausanne, est metteuse en scène, scénographe et touche-à-tout. Elle place la question de notre rapport intime au sauvage et à l’animal au centre de sa recherche. Elle a collaboré avec ShanjuLab en 2021, à l’occasion du spectacle Perspectives | Un ensemble animal.

Dariouch Ghavami
Dariouch Ghavami
Samedi 24 septembre, 13h00

Dariouch Ghavami, profil transdisciplinaire, dialogue entre mondes artistiques, vivants et scientifiques. Participant à ShanjuLab depuis sa création, il mêle acrobatie et danse pour nouer des interactions animales par le corps. Il collabore conjointement avec le Centre de compétences en durabilité de l’UNIL et le Théâtre Vidy-Lausanne pour la coordination de projets qui interrogent les modes et imaginaires possibles de la transition écologique.

Julien Regamey
Julien Regamey
Samedi 24 septembre, 13h00

Julien Regamey est à la fois photographe animalier, reporter, herpétologue, instructeur N.A.C et organisateur de safaris. Formé au Parc national Kruger et au centre de conservation Siyafunda en Afrique du Sud, il apprend en autodidacte diverses techniques d’approche et de prise de vue, de survie, de pistage ou encore de décryptage du comportement animal.

Violaine Schwartz
Violaine Schwartz
Samedi 24 septembre, 15h30

Violaine Schwartz, formée à l’école du Théâtre national de Strasbourg, est comédienne, chanteuse et écrivaine. Elle est l’auteure de pièces radiophoniques, de romans publiés aux éditions P.O.L – dont Le vent dans la bouche (2013) et Une forêt dans la tête (2021) – ainsi que d’un recueil de témoignages de réfugié·es intitulé Papiers (P.O.L, 2019). Elle joue actuellement avec l’acrobate Victoria Belén dans un spectacle qu’elle a écrit pour le festival in d’Avignon 2021, De l’une à l’hôte.

Pierre Baux
Pierre Baux
Samedi 24 septembre, 15h30

Pierre Baux est comédien, travaillant au théâtre notamment sous la direction de Jeanne Champagne, Eric Vigner, Slimane Benaïssa, Jean-Pierre Baro, et au cinéma devant les caméras de Philippe Garrel, Cédric Kahn, Philippe Faucon. Metteur en scène, il développe ses projets au sein de la compagnie IRAKLI fondée en 2000 avec Violaine Schwartz et Célie Pauthe, dont Comment une figue de paroles et pourquoi de Francis Ponge ou Passage des heures de Fernando Pessoa.

Judith Zagury
Judith Zagury
Samedi 24 septembre, 17h00

Judith Zagury, formée aux Arts dramatiques et équestres, dirige depuis 2002 l’École-Atelier Shanju ainsi que le laboratoire de recherche théâtrale sur la présence animale ShanjuLab. En 2021, elle crée Temple du présent – Solo pour octopus avec Stefan Kaegi et Nathalie Küttel, puis Perspectives | Un ensemble animal joué à Gimel en ouverture de la saison du Théâtre Vidy-Lausanne.

Anne Simon
Anne Simon
Dimanche 25 septembre, 11h00

Anne Simon, directrice de recherche au CNRS, rattachée à l’ENS, est spécialiste de Proust auquel elle a consacré quatre ouvrages. Parallèlement, elle travaille sur le vivant et l’animalité en littérature, initiant et développant en France la zoopoétique. Son dernier essai, Une bête entre les lignes (Wildproject, 2021), étudie comment les animaux, des plus nobles aux plus infimes, se glissent dans les pages de nos livres et analyse ce qu’ils ont à nous raconter. 

Pierre Madelin
Pierre Madelin
Dimanche 25 septembre, 15h30

Pierre Madelin, essayiste et traducteur spécialisé dans les humanités écologiques, a longtemps vécu en Amérique latine, à Cuba et au Mexique. Après des séjours en alpage et voyages au long cours, il se consacre à l’écriture et a notamment publié Faut-il en finir avec la civilisation ? Primitivisme et effondrement (Écosociété, 2020) ainsi que Carnets d’estives, des Alpes au Chiapas (Wildproject, 2016, nouvelle édition en 2021).

Roméo Bondon
Roméo Bondon
Dimanche 25 septembre, 15h30

Roméo Bondon est géographe, spécialiste des relations humain-faune sauvage et de la pratique de la chasse en Europe. Essayiste, il collabore à la revue Ballast ainsi qu’avec les éditions Libertalia. Son dernier ouvrage Sangliers : géographies d’un animal politique, écrit avec Raphaël Mathevet, est à paraître chez Actes Sud.

Brian Favre
Brian Favre
Dimanche 25 septembre, 17h30

Brian Favre, doctorant en philosophie du droit à l’Université de Lausanne et à l’École normale supérieure de Paris, concentre ses recherches sur la capacité du monde juridique à comprendre le non-humain, particulièrement les animaux. Auteur de publications entre théorie du droit et philosophie du vivant, il a codirigé l’ouvrage Désobéir pour la Terre : défense de l’état de nécessité (PUF, 2021) avec Dominique Bourg et Clémence Demay. Il a intégré ShanjuLab en tant que comédien.

ShanjuLab
ShanjuLab

Pôle de création artistique et de connaissances sur la relation humain-animal, ShanjuLab est installé à Gimel depuis 2017. Son travail comprend le contact direct avec les animaux, des recherches scéniques et esthétiques, mais aussi un dialogue continu avec le monde scientifique à travers des lectures, des rencontres et différentes collaborations axées sur l’éthique animale et l’éthologie. Dirigé par Judith Zagury, il est composé d’une quinzaine de personnalités aux parcours variés ainsi que de nombreux animaux.

Crédits photographiques

Clément Grandjean : Jean-Marc-Landry | Wictoria Bosc : Jean-Christophe Bailly, Pierre Baux | D.R : Aline Fuchs, Dariouch Ghavami, Julien Regamey, Violaine Schwartz, Judith Zagury, Anne Simon, Pierre Madelin, Roméo Bondon, Brian Favre | Dariouch Ghavami : ShanjuLab