Jeudis en résidence Archives
Menu

Jeudi en résidence avec Josée Kamoun
Pour un dictionnaire amoureux de la traduction

Jeudi 9 février 2023 de 18h30 à 19h30
Jeudi en résidence avec Josée Kamoun

© D.R

Réserver

Langue

Événement en français

Entrée

Gratuite, sur réservation

Chaque premier jeudi du mois, de 18h30 à 19h30, un·e écrivain·e en résidence vous ouvre une fenêtre sur son travail, ses univers et ses motifs, selon une forme libre d’intervention. Une heure en carte blanche à partager, suivie d’une verrée.

Créatures des carrefours, passeurs de frontières, figures de l’hospitalité à travers les siècles, les traducteurs et traductrices sont par-dessus tout des questionneurs. Questionnant inlassablement le langage, la langue, la représentation du monde qui s’ensuit, ainsi que l’œuvre elle-même et son statut, ils et elles sont à la fois les instruments et les agents du devenir. La traduction est un révélateur des contradictions parfois dynamiques qui agitent la société mondialisée.

À l’occasion de ce Jeudi en résidence, Josée Kamoun, qui a traduit et parfois retraduit nombre d’œuvres littéraires, nous ouvre les portes de son « atelier » et partage les enjeux de son projet de dictionnaire amoureux de la traduction. D’une entrée à l’autre, il s’agit dans ce dictionnaire de faire rêver, rire et réfléchir au fil de ce que nous dit la traduction sur l’inépuisable, l’ensorcelante ambiguïté du monde.

Biographie

Née en 1951 à Tunis, d’un père sicilien et d’une mère parisienne, Josée Kamoun est traductrice littéraire. Elle a obtenu une agrégation d’anglais, une licence d’anthropologie sociale ainsi qu’un doctorat de littérature. En 1985, elle est lauréate du Prix Grevisse pour la traduction du roman Christophe Colomb, mémoires de Stephen Marlow. Depuis, elle a traduit plus d’une cinquantaine d’ouvrages dont de nombreux romans de John Irving, Philip Roth, Jonathan Coe ou encore Richard Ford. Elle est aussi réputée pour avoir retraduit Sur la route de Jack Kerouac et 1984 de George Orwell. Parallèlement, elle a enseigné l’anglais en France et le français aux États-Unis.

En résidence à la Fondation Jan Michalski
Du 23 janvier au 28 février 2023